• bandeau2
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Les hublots
N'hésitez pas à cliquer sur les photos...

Difficile au départ de trancher…
Quand j’avais acheté Schnaps, les hublots étaient très faïencés mais restaient translucides et surtout, étaient étanches. Cela n’était cependant pas très beau ni très pratique pour une bonne vision à l’extérieur.
Sachant tous les problèmes de fuite que l’on peut rencontrer sur des hublots mal posés, j’ai quand même hésité un peu…
 
Comme j’avais déjà changé des hublots sur mon bateau précédent, j’ai décidé de le faire sur Schnaps, mais en adaptant ce que j’avais appris précédemment.

Le polycarbonate

L’entreprise spécialisée en plasturgie qui m’avait fait un devis (trop élevé pour mon budget) pour mon projet de réservoirs vendait aussi du plexi transparent.

Comble de chance, cette entreprise fournit le chantier Wauquiez et comme il lui restait un demi-panneau de polycarbonate fumé couleur tabac, j’ai obtenu un prix défiant toute concurrence…
Highslide JS


(eh, eh, ce qui fait qu’en plus, de mon bateau, maintenant, j’ai la même vue qu’un propriétaire de Wauquiez ! tongue )

N.B.
: j’utilise de façon impropre le terme plexi, histoire d’aller plus vite. En réalité, il s’agit de polycarbonate, du makrolon je crois, mais j’ai oublié  (Alzheimer ?…).
De la même façon, quand je parle de hublot, il s’agit du panneau de polycarbonate coupé à la mesure et non pas d’un hublot ouvrant tout fait…

La dépose
 
Les hublots sont posés sur le roof, à l’extérieur, collés-vissés.

Les anciens hublots étaient très, très bien posés et j’en ai bavé pour les retirer. Un cadre alu protége chaque hublot qui est tenu par une douzaine de vis poêliers appelées aussi vis-canon.
J’ai bien-sur récupéré vis et canons, mais la plupart étaient bien abîmés, j’ai donc choisi d’en racheter de nouvelles (voir plus bas).

Cutter et raclette fine, j’ai essayé de ne pas abîmer les anciens hublots qui devaient me servir de gabarit, notamment pour les passages de vis. A part un hublot qui s’est cassé à une extrémité, cela fut fait. Le reste de colle noire (sikaflex ?) qui isolait et collait les hublots en plus des vis a été gratté et nettoyé à l’acétone.

Les vastes ouvertures laissées ainsi par les hublots démontés ont été recouvertes de plaques de 5mm de CP posées à l’extérieur et tenues par des vis à bois de l’intérieur, par les trous existants. Le tour de chaque plaque a été recouvert de scotch style grey-tape et l’ensemble était étanche, j’avais donc le temps de tranquillement découper mes hublots chez moi…
 
Highslide JS

Couper et percer le polycarbonate

 
Il faut travailler lentement, bien à plat.
Après avoir tracé la découpe, j’ai utilisé une scie sauteuse avec une lame à forte denture, style lame pour le bois. Les lames pour les métaux, que certains préconisent , s’encrassent très vite avec la fusion du plastique et risquent de l’arracher…
Un truc, quand tout est coupé et pour éviter toute micro-fissure, est de passer les pourtours à la flamme (petit chalumeau camping-gaz), mais rapidement, pas la peine de le faire fondre !
 
Tous les rayons et courbes sont envisageables, pour le moins que l’on travaille lentement. Ne pas hésiter à reposer sa scie sauteuse, histoire que la lame refroidisse, également bien repasser lentement sur le trait déjà découpé car parfois le plastique fondu se recolle juste après le passage de la lame.
 
Pour percer les trous, c’est pareil, il faut travailler lentement.
Utiliser une mèche dont le tranchant aura été abrasé ou alors un foret avec un grand angle, c'est à dire quasiment plat. J’ai utilisé une mèche métal après avoir limé l’angle de coupe. 
Highslide JS
 
Poser le plexi sur un support en bois qui sera sacrifié, ainsi quand la mèche percera le hublot, elle continuera son travail sur le bois. Sans support, le plexi risque d’éclater au sortir de la mèche. On peut alterner le côté à percer, c’est même préférable mais cela demande plus de manipulation. On perce quelques mm d’un côté, on retourne la plaque pour entamer le même trou de l’autre côté et ainsi de suite.

Perso, chaque hublot a été fixé solidement sur le contreplaqué avec son pourtour en alu, ce qui m’a permis de faire les trous exactement au bon endroit.

 
Highslide JS


Important : du fait de la dilatation du plexi en été, prévoir un trou un peu plus large que la vis-canon (au moins 1 à 2 mm)

Les vis poêliers
Une centaine de vis-canon en inox, pas évident à trouver.
Après avoir sillonné différentes zones industrielles et constaté des prix assez élevés en VPC, j’ai choisi, via mon ship’ AD de DK, de m’approvisionner en quantité chez un accastilleur (et cela ne m’a pas coûté plus cher mais c’est quand même pas donné !)

Pose des hublots – étanchéité
 
J’ai beau faire, je réussis toujours à me saloper en bossant avec du sikaflex. Prévoir gants et vieux chiffons en quantité, car bosser sur les passavants n’est pas pratique et on risque de (se) salir…confused

Pour l’étanchéité, faut bien-sur utiliser du sikaflex 295 UV (noir dans mon cas) spécial pour les hublots. Contrairement à beaucoup, je n’ai pas utilisé de primaire ou autre solution coûteuse, mais une astuce lue sur un forum, le joint compriband.

Le joint compriband est utilisé dans le bâtiment pour colmater/calfeutrer des huisseries par exemple.
Il s’agit d’une bande autocollante, de 1, 2 ou 3 mm qui après la pose se gonfle à 10 fois sa taille d’origine, remplissant ainsi tous les interstices. Une face est parfois goudronnée, ces bandes sont étanches.

Le joint est posé sur le pourtour de l’ouverture extérieure du hublot, puis le sikaflex est généreusement répandu. Les vis déjà engagées  dans la plaque, on positionne le hublot et hop !, on pose et on serre. Le joint garantit une épaisseur de sikaflex homogène et au bout de quelques heures, il se sera gonflé, retenu cependant par les vis.
Méfiance en été : j'avais acheté 2 rouleaux de compriband dont l'un, laissé au soleil, a gonflé sous l'effet de la chaleur. De 2mm, ce joint - s'il n'est pas retenu se gonfle de près de 10 fois son épaisseur, soit 1,8 à 2 cm...
 
Highslide JS


A l’extérieur, côté pourtour en alu, pour chaque vis, j’ai intercalé une rondelle en plastique pour éviter tout risque d’électrolyse avec la vis en inox. Du sikaflex a en plus été généreusement rajouté avant d’engager la vis. En les positionnant à l’intérieur, ces rondelles en plastique peuvent également être utilisées pour servir d’épaisseur minimale, pour le dosage du sikaflex. Pas nécessaire dans mon cas, because le joint compriband.

L’utilisation de ce joint, pour les hublots, résout trois problèmes :
- il garantit de façon uniforme une épaisseur minimale au sikaflex (au moins 2 ou 3 mm)
- il évite au sikaflex de dégeuler sur l’intérieur du hublot
- en gonflant, il contribue à l’étanchéité (utile si par malheur le sikaflex ne s’est pas répandu de façon harmonieuse)

Si le joint évite au sikaflex de dégueuler à l’intérieur, il faut aussi prévoir du scotch sur le roof, tout autour du hublot, pour « récupérer » le sikaflex qui déborde.
A la fin, passer le doigt ganté sur le pourtour, laisser un peu sécher et retirer le scotch avec le surplus de sikaflex (prévoir pour cela un sac poubelle).

Avec ce système, vos hublots ne fuiront pas. En tout cas, les miens sont étanches et nickels.biggrin

Il me reste juste encore à changer les hublots ouvrants, à l’avant du roof, de chaque côté du pare-brise central, si quelqu’un l’a déjà fait, cela m’intéresse….

Highslide JS

Date de création : 15/11/2008 17:40
Dernière modification : 09/06/2009 10:38
Catégorie : Précédents Bateaux - Le GibSea 38 DL-La rénovation du GB38DL
Page lue 13755 fois

Dans plaisance, il y a plaisir...
Romans policiers
Mes Polars
 
Pour découvrir mes
romans policiers ....

et/ou lire des extraits...

(nouvelle fenêtre)
biggrin